Accueil Secteur bancaire français Actualités La banque, un secteur féminisé et attractif  
 
 
 

Infos  

 
08 mars 2016

La banque, un secteur féminisé et attractif

Les banques s'attachent à promouvoir la parité. Cette action volontariste porte ses fruits puisqu'en 2014 les femmes représentaient plus de 46% des cadres dans le secteur.

 

Le secteur bancaire est largement féminisé : les femmes y représentent 57,1% des effectifs et 46% des cadres sont des femmes(1). Il s'agit d'un niveau élevé : à titre de comparaison, les femmes ne représentent que 29,6% de l'encadrement au sein des 60 plus grandes entreprises françaises selon l'Observatoire Skema de la féminisation des entreprises(2). La profession bancaire est dans ce domaine en avance sur les objectifs qu'elle s'est elle-même fixés. L'accord salarial de 2011 fixait pour objectif d'atteindre 44% de femmes cadres dans les banques d'ici fin 2014. La mobilisation de l'ensemble des acteurs du secteur bancaire permis de dépasser ce seuil.

Des perspectives de carrière attractives

En 2014, plus d'une personne sur deux embauchée dans le secteur bancaire était une femme, âgée en moyenne de 30 ans. Un quart était titulaire d'un diplôme au moins égal à BAC+5. Il est également à noter que près d'une femme sur cinq travaille à temps partiel - généralement pour une durée au moins égale à 80% du temps de travail - contre seulement un peu plus de 2% des hommes.

Le secteur bancaire offre aux femmes des opportunités de carrière attractives, tant en terme de rémunération que d'évolution. Plus de 60% des promotions en 2014 concernent une femme.

Les banques ont également un temps d'avance concernant la représentation des femmes dans les postes les plus hauts placés. En 2015, la part moyenne des femmes dans les conseils d'administration ou de surveillance est de 42,6% pour les grandes banques françaises cotées faisant partie de l'indice du CAC 40, contre 34,6% pour l'ensemble des entreprises du CAC 40(3).

Le secteur bancaire devance ainsi la loi Copé-Zimmermann qui fixe qu'au 1er janvier 2017, les entreprises du CAC 40 devront compter au sein de leur conseil d'administration ou de surveillance 40% des femmes.


(1) Enquête annuelle de l'AFB auprès de ses banques adhérentes. Données au 31/12/2014.

(2) Edition 2015.

(3) Ethics & Boards, janvier 2016.

 
 
 
 
Retour haut de page