Accueil Espace presse Communiqués Encours de crédits au 30 septembre 2009 : bonne progression des crédits aux ménages mais poursuite de la stagnation du crédit aux entreprises  
 
 
 

Communiqué de presse  

 


Encours de crédits au 30 septembre 2009 : bonne progression des crédits aux ménages mais poursuite de la stagnation du crédit aux entreprises

Les banques françaises continuent de financer les projets de leurs clients particuliers et entreprises malgré un contexte économique difficile. Les dernières statistiques de la BDF font état d'une progression de l'encours global des crédits octroyés par les banques françaises de 1,7% sur un an. Ce chiffre global regroupe une dynamique de crédits aux ménages en forte reprise et une évolution des crédits aux entreprises toujours marquée par la faiblesse de la demande.

Crédit aux ménages : confirmation d’une reprise pour le crédit à l’habitat

Selon la Banque de France, l'encours des crédits aux ménages est de 971,9 milliards d'euros à fin septembre, soit une croissance annuelle de 3,5 %. L'encours de crédit immobilier progresse de 4% ; la croissance annualisée des encours du dernier trimestre semble en outre montrer un redressement. Favorisé par des taux d'intérêt historiquement bas, la production de crédit immobilier est repartie à la hausse pour le 2ème trimestre consécutif, et notamment en septembre. En revanche, l'encours de crédit à la consommation est stable du fait de la conjoncture économique et de la prudence des Français.

Crédits aux entreprises : un impact toujours important de la situation économique

L'encours total des crédits accordés aux entreprises est de 763,3 milliards d'euros, soit un ralentissement sur un an de 0,5% mais une progression de 4,7% pour les seuls crédits d'investissement. Même si les conditions de crédit sont toujours attractives (les taux d'intérêts pratiqués par les banques françaises restent inférieurs à ceux de la zone euro ), le besoin de crédit reste largement dépendant de la situation économique. Il ressort d'ailleurs de plusieurs récentes enquêtes de conjoncture, que le recul de la demande constitue le principal obstacle au recours au crédit par les entreprises (71 % des dirigeants de PME interrogés par OSEO le pensent).

Les grandes entreprises quant à elles ont amplifié leur recours au marché pour se financer, ce qui se traduit par un moindre recours au crédit bancaire. Entre janvier et septembre 2009, le total des émissions obligataires a été de 80 milliards d'euros (dont 13,1 milliards d'euros pour le seul mois de septembre), soit près de trois fois plus que l'année dernière sur la même période (31,5 milliards d'euros). Cette évolution témoigne de la volonté des grandes entreprises de diversifier leurs sources de financement.


Les banques rappellent qu'elles sont plus que jamais mobilisées pour accompagner leurs clients particuliers et entreprises, quelle que soit leur taille en cette période délicate. Elles continuent à distribuer du crédit de façon responsable, accompagnent le redémarrage du marché immobilier et préparent la reprise avec les entreprises. Les chiffres de croissance des encours devraient en conséquence s'améliorer d'ici la fin de l'année.

Des mesures pour les entreprises

Grâce à leurs efforts conjugués, à la mise en place d'un nouveau dispositif pour Oseo, les PME peuvent bénéficier d'une gamme complète de financements à court, moyen et long terme de leurs projets ainsi que de mesures pour renforcer leurs fonds propres.


Dans une volonté de mieux comprendre et d'être au plus près des difficultés rencontrées par les PME, les dirigeants des cinq principales grandes banques françaises poursuivent leur " tour de France " et se rendent chacun leur tour dans plusieurs villes de France, afin de dialoguer avec plusieurs centaines de responsables d'entreprises.

CONTACT

Benoît Danton
email : bdanton@fbf.fr
Tel : +33 (0)1 48 00 50 70

 
Retour haut de page