Accueil La banque des particuliers Crédit Vue d'ensemble Les crédits à l'économie ont encore progressé en 2012, malgré une conjoncture difficile  
 
 
 

Infos  

 
28 janvier 2013

Les crédits à l'économie ont encore progressé en 2012, malgré une conjoncture difficile

Le taux de croissance de l'encours des crédits distribués à l'économie par les banques françaises est de +1,7% en 2012, avec un encours de 1 945 milliards d'euros(1) .

 

Depuis fin 2009, cela représente près de 190 milliards d'euros supplémentaires pour l'économie. Dans un contexte difficile, cette progression atteste de la mobilisation des 380 000 collaborateurs et des réseaux bancaires qui entretiennent une relation de proximité avec leurs clients dans toutes les régions.


Les banques françaises sont déterminées à continuer de financer les projets des acteurs économiques à condition de conserver les moyens de cette mission et donc de ne pas être confrontées à des contraintes supplémentaires.

La conjoncture économique pèse sur la demande de crédit

Malgré une croissance économique atone en 2012 (+ 0,1%)(2), l'évolution des crédits reste positive et supérieure à la croissance du PIB. La performance des banques françaises fait partie des niveaux les plus élevés atteints en Europe, et ce depuis 2008.


Toutefois, le climat économique a pesé sur le crédit : la demande des ménages et des entreprises a ralenti au cours de l'année, suivant la baisse générale de l'activité comme le montrent différentes enquêtes récentes.


Dans un contexte réglementaire qui impose une évolution du modèle de financement de l'économie, les banques françaises poursuivent leur activité de prêts aux ménages et aux entreprises dans le cadre de leurs pratiques responsables.

Crédit aux ménages : progression pour l’immobilier

L'encours des crédits aux ménages est de 1 127 milliards d'euros à fin décembre 2012, soit + 2,3% sur l'année. Les crédits immobiliers progressent de 3%, même si les Français se sont montrés davantage prudents pour leurs projets. En revanche, l'encours de crédit à la consommation baisse de 1,1%, en raison de la diminution de la demande et sous l'effet de la loi Lagarde sur la réforme du crédit à la consommation.

Les TPE/PME, parmi les premières bénéficiaires des crédits aux entreprises

L'encours total des crédits accordés aux entreprises, 818 milliards d'euros, augmente de 0,8% sur l'année, dans une conjoncture économique détériorée. Les grandes entreprises ont eu davantage recours au marché en 2012 (51 milliards d'euros d'émissions nettes de titres en augmentation de + 77%)(3).


Les crédits aux TPE/PME connaissent l'évolution la plus forte : +2,5%(4), malgré la demande ralentie, en raison des perspectives d'activité : au 4ème trimestre, seules 34% des PME ont fait une demande de nouveau crédit ou ont utilisé une ligne de crédit(5). Le niveau d'acceptation des financements est parmi les plus élevé en Europe : 8 PME sur 10 ont reçu les crédits demandés, depuis fin 2009(6). Parallèlement, le nombre de dossiers en Médiation du crédit est en repli marqué : 4 000 dossiers en 2012, avec un taux de succès approchant les 2/3 depuis les débuts du dispositif(7).




(1) Banque de France, crédits au secteur privé, à fin décembre 2012

(2) INSEE, données sur un an consolidées au 3ème trimestre 2012, janvier 2013 (rappel : pour 2011 : + 1,7%)

(3) Banque de France, Emissions de titres, décembre 2012

(4) Banque de France, StatInfo crédit aux entreprises, à fin novembre 2012 (prochains chiffres début février). Selon les données trimestrielles, plus de la moitié des nouveaux crédits aux PME vont aux plus petites : les TPE.

(5) Banque de France, Enquête distribution du crédit auprès des PME/ETI, janvier 2013

(6) BCE, enquêtes semestrielles depuis 2009

(7) Médiation du Crédit aux entreprises, données 2012

 
 
 
 
Retour haut de page