Accueil Espace presse Interventions de la FBF Marie-Anne Barbat-Layani à la table ronde «DSP2, vers un nouvel écosystème? » du Paris Fintech Forum  
 
 
 

Infos  

 
27 janvier 2017

Marie-Anne Barbat-Layani à la table ronde «DSP2, vers un nouvel écosystème? » du Paris Fintech Forum

En janvier 2018, la DSP2 (Directive sur les Services de Paiement) sera mise en oeuvre et va certainement changer la relation entre les clients et les banques.

 


La DSP2 permettra aux consommateurs et aux commerçants de bénéficier pleinement de leur marché intérieur, notamment en ce qui concerne le e-commerce. Depuis l'adoption du DSP en 2007, de nouveaux services ont vu le jour. Ils sont appelés fournisseurs tiers (PPT) et proposent au client des solutions de paiement spécifiques ou de nouveaux services.

Les banques sont catégoriques sur la sécurité et n'acceptent aucune faiblesse sur les fonds et la protection des données

Marie-Anne Barbat-Layani souligne certains problèmes avec la DSP2:

"La DSP2 exige que tous les fournisseurs de services de paiement soient autorisés et réglementés. L'inclusion de nouveaux fournisseurs de paiement dans le cadre du DSP2 permettra aux autorités compétentes de mieux contrôler et superviser les activités de ces nouveaux acteurs. Toutefois, compte tenu de la responsabilité entre les acteurs, la DSP2 n'est pas acceptable. En effet, il contient un régime de responsabilité qui rend les banques responsables du remboursement du client, même si la fraude a eu lieu via un PPT.

La DSP2 clarifie également pleinement les questions de responsabilité entre le compte bancaire du payeur et le service de paiement. Lorsqu'un service de paiement est utilisé pour effectuer un paiement, il est responsable des incidents de paiement dans sa sphère. En particulier, la banque du payeur ne sera pas tenue pour responsable des incidents de paiement qui peuvent être remontés à l'origine.

La sécurité n'est pas un sujet négociable pour les banques et le nouvel écosystème encadré par la DSP2 doit préserver la sécurité. La sécurité est le fondement sur lequel la confiance de nos clients est bâtie: la sécurité des fonds et la protection des données personnelles, en particulier dans un monde où la cybersécurité devient un enjeu majeur.
Les clients attendent la sécurité de leurs fonds et de leurs données personnelles. Les banques sont garantes de cette sécurité.

En tant que Fédération Bancaire Française, nous avons proposé un amendement à la RTS pour plus de souplesse et garantir la sécurité en même temps.

Les banques sont au coeur de l'innovation, elles ont construit l'écosystème des paiements et le font aujourd'hui évoluer vers le digital. C'est l'occasion d'adapter les besoins et les usages des clients. L'arrivée de nouveaux acteurs comme les Fintech ne constituent pas une menace mais une opportunité supplémentaire pour innover tant que chaque joueur suit les mêmes règles (a level playing field). Dans ce cas, les FinTech ajoute une valeur ajoutée réelle au client. "

Les banques françaises sont prêtes à évoluer dans un nouvel environnement plus complexe, plus compétitif mais plus passionnant.

 
 
 
 
Retour haut de page