Accueil Espace presse Interventions de la FBF La FBF intervient au Sommet de la construction au sujet du financement de l’accession au logement  
 
 
 

Infos  

 
18 mai 2017

La FBF intervient au Sommet de la construction au sujet du financement de l’accession au logement

Bertrand Lussigny, Directeur du département Supervision bancaire et comptable à la FBF, a souligné les bons chiffres du financement immobilier malgré un contexte réglementaire indécis.

 


914 Mds de crédits pour financer les projets immobiliers des ménages prêts à l'habitat (à fin mars 2017), en hausse de 5,4% sur un an. (Lien vers la présentation)

Le financement dans le bâtiment


Le secteur du bâtiment représente aujourd'hui 7% des prêts aux entreprises qui, pour un quart d'entre-elles (400 000 entreprises dans ce secteur) sont des entrepreneurs ou des TPE.

L'encours de crédits aux entreprises de la construction atteint 65,3 Mds (dont 44,3 Mds € mobilisés à fin février 2017).

Les aides à l’accession : le prêt à taux zéro (PTZ)


Depuis sa révision début 2016, le PTZ permet d'accompagner la dynamique de l'accession à la propriété. Les banques se sont pleinement investies dans la distribution du PTZ ; le nombre d'opérations a doublé en un an passant de 59 900 en 2015 à 116 145 en 2016. L'élargissement du dispositif (bénéficiaires, montant de la part financée...etc) a contribué également à cette évolution.

Il est maintenant souhaitable qu'une stabilité du dispositif s'installe afin d'en favoriser la compréhension auprès de emprunteurs et donc sa distribution.

Les atouts du modèles français dans le financement du logement


Si le système français de crédit immobilier est aussi efficace, c'est parce qu'il s'appuie sur trois piliers essentiels :


Ces piliers sont menacés par les travaux en cours du Comité de Bâle qui risquent d'imposer une standardisation internationale encore plus forte. Les conséquences directes pour les emprunteurs pourraient être notamment une réduction de l'offre de financement immobilier à des taux fixes bas et une exigence plus forte d'apport personnel.

Le Comité de Bâle remettrait ainsi en cause le crédit immobilier français particulièrement protecteur pour les emprunteurs et sûr financièrement.



Sources :

- Banque de France, stat info crédits aux particuliers, à fin mars 2017

- Banque de France, stat info crédits aux entreprises à fin mars 2017 et enquête 1er trimestre 2017 auprès de 4000 PME et 2500 TPE

 
 
 
 
Retour haut de page