Accueil Espace presse Interventions de la FBF "Bien choisir sa banque, aujourd’hui, c’est beaucoup plus facile qu’avant"  
 
 
 

Infos  

 
13 mars 2015

"Bien choisir sa banque, aujourd’hui, c’est beaucoup plus facile qu’avant"

Pierre Bocquet, directeur de département banque de détail et banque à distance à la FBF, était l'invité de "Service public" sur France Inter le 12 mars pour débattre avec Agnès Rousseaux, journaliste chez Basta ! et auteur du Livre Noir des Banques, et Lionel Maugain, journaliste au mensuel "60 millions de consommateurs".

 

Parmi les thèmes abordés : la solidité des banques, la crise financière, l'image des banques, la mobilité bancaire, la médiation bancaire, le découvert autorisé... Retrouvez des extraits de l'émission.

Guillaume Erner

Pierre Bocquet, vous, qui représentez ici les banques, on ne savait pas que finalement, c'était une très, très, très bonne affaire pour elles ces découverts ?

Pierre Bocquet

Je ne crois pas qu'on puisse dire ça, aujourd'hui, le découvert autorisé, c'est quoi ? C'est d'abord un outil pour la souplesse de la gestion des Français, et encore peut-être plus aujourd'hui qu'hier, puisque, finir ses fins de mois, avoir un décalage entre son salaire et puis peut-être certains prélèvements, ça peut poser problème, ça peut créer justement des incidents de paiement, et avoir un découvert autorisé qui est adapté au montant de votre revenu, eh bien, c'est la sécurité d'avoir zéro frais, zéro incident. Moi, je pense que c'est plutôt un outil de bonne gestion pour un client, et bien entendu, cela n'empêche pas d'abord d'avoir une bonne gestion de son budget. Ça, c'est le préalable.

[...]

Guillaume Erner

Pierre Bocquet, on a l'impression bien souvent d'être pieds et poings liés face à sa banque, on se dit que de toute façon, si on change de banque, ça va être une galère [...]

Pierre Bocquet

Alors, je voudrais d'abord rappeler qu'il existe dans le secteur bancaire, et c'est un des rares secteurs où ça existe depuis plus de dix ans, vraiment tout un processus de gestion des litiges, avec la médiation bancaire, avec le médiateur bancaire, et il en existe un par banque. Donc vous avez un système le plus simple, et d'abord tous les litiges ou les problèmes se règlent d'abord dans votre agence, et l'essentiel des litiges, heureusement, parce que c'est d'abord une relation humaine, si on ne trouvait pas, si vous n'êtes pas satisfait de la réponse, là, vous avez le service relation clientèle qui le fait, et ensuite, effectivement, si ça ne va toujours pas, le médiateur de la banque pour le faire. Mais si la personne - effectivement, il y a le droit au compte qui existe - et si la personne veut ouvrir un compte, elle peut ouvrir un compte ailleurs sans problème.

Guillaume Erner

Votre réponse, Pierre Bocquet, pourquoi est-ce si compliqué de changer de banque ?

Pierre Bocquet

Alors, une banque, c'est finalement... enfin, votre compte en banque, c'est le lieu où vont se rencontrer vos créanciers et vos débiteurs, que ce soit la personne qui va vous virer le salaire, les personnes qui vont... vous allez recevoir des remboursements de frais, mais aussi, on va vous prélever pour votre électricité, pour votre Internet, etc. Donc cet ensemble de liens, eh bien, il faut arriver à les passer d'un compte à un autre. Et c'est pour ça que depuis plus de cinq ans maintenant, chaque banque propose un service d'aide à la mobilité, donc ce service de mobilité bancaire, il est disponible gratuitement, les banques ont décidé de le faire gratuitement, donc dans votre banque d'accueil, votre nouvelle banque, en le demandant, et c'est votre banque qui va se charger de faire toutes les démarches vis-à-vis de vos créanciers. Après, le point faible, parce qu'il y en a un, effectivement, c'est le temps que va mettre votre créancier ou votre émetteur de virements pour prendre en compte vos nouvelles coordonnées bancaires ; donc ça, peut-être, le point faible aujourd'hui sur lequel il faudrait insister. Sur la transparence, je voudrais quand même... parce que là, là aussi quand même, je trouve que ça fait des années qu'on travaille avec les associations de consommateurs, sur cette question de transparence et de compréhension des termes, on a défini avec les associations de consommateurs la liste des termes qui sont utilisés et ce sont les mêmes qui sont utilisés dans toutes les banques, il y a même eu un décret pour cela, une même définition, on a fait des glossaires qui expliquent cela, les brochures tarifaires, on est un des rares pays en Europe à avoir, on s'est mis d'accord entre toutes les banques, pour présenter les tarifs selon les mêmes chapitres, vous allez trouver les mêmes chapitres dedans avec le même ordre, vous avez un extrait standard des tarifs aussi qui a été décidé avec les associations de consommateurs, vous êtes prévenu deux mois avant les nouveaux tarifs de l'application des tarifs, quel secteur fait cela ? Moi, je voudrais bien savoir quel secteur fait cela.

[...]


On fait une enquête annuelle sur l'image des banques et sur un certain nombre de sujets, 2 Français sur 3 ont une bonne image - on parle des problèmes qui ne vont pas - mais, 2 Français sur 3 ont une bonne image des banques, et c'est en net progrès cette année. Ce que je voulais dire sur la relation. Je pense, c'est d'abord une relation, effectivement, qui est une relation humaine. Ensuite, l'importance de l'éducation financière, ou de la maîtrise d'un certain nombre d'outils, est indispensable, c'est pour ça que toutes les banques se sont mobilisées pour créer, il y a plus de 10 ans, un programme qui s'appelle "lesclesdelabanque.com", aujourd'hui, 4 millions de Français, l'année dernière, ont visité ce site, qui vous donne justement les clés sur tous les outils, les bons outils. Donc, bien choisir sa banque, aujourd'hui, c'est beaucoup plus facile qu'avant.

[...]

 
 
 
 
Retour haut de page