Accueil Espace presse Interventions de la FBF Le projet européen de taxe sur les transactions financières est disproportionné et dangereux  
 
 
 

Infos  

 
30 mai 2013

Le projet européen de taxe sur les transactions financières est disproportionné et dangereux

Interview d'Ariane Obolensky, Directrice générale de la FBF - AGEFI HEBDO le 30 mai 2013

 

Que pensez-vous de la taxe sur les transactions financières européenne (TTF) ?

Le projet européen de taxe sur les transactions financières est disproportionné et dangereux : il entraînerait un renchérissement du coût de toutes les opérations financières en Europe, avec un impact sur l'économie et l'emploi, et un appauvrissement des établissements financiers. En outre, ce projet serait sans profit pour les Etats puisqu'il aboutirait à l'arrêt ou la délocalisation de certaines activités. Ils pourraient même être confrontés à des baisses de recettes fiscales, l'estimation de la Commission européenne de 30 milliards d'euros étant totalement irréaliste.[...]

L'abondance de textes législatifs et réglementaires est-elle pénalisante pour les banques françaises ?

Toute l'industrie financière européenne est confrontée au changement de cadre réglementaire. Les banques françaises ont toutefois un problème spécifique avec le nouveau ratio de liquidité car une partie des dépôts ne reste pas à leur bilan : assurance vie, livret A dont le plafond vient en plus d'être relevé.[...] Si rien n'est fait, ce sera un handicap pour le financement de notre économie. Inutile d'ajouter des freins ! Il faut laisser aux banques les moyens de prêter aux entreprises, c'est un élément clé du retour à la croissance qui est l'enjeu essentiel pour notre pays.[...]

 
 
 
 
Retour haut de page